Vivre


Vivre ?

Vivre c’est mourir. dbutdevie.jpg

Mais pourquoi, alors, vivre si nous savons indéniablement que la mort nous guète tous et qu’elle peut nous surprendre à chaque moment de la vie ?

Pour sûr, nous sommes les damnés de l’univers. Nous sommes des morts en sursis. Et pourtant nous vivons, nous aimons la vie et nous y tenons si fort que nous oublions la mort !

Aussi amère soit-elle, la mort nous donne matière à réfléchir sur la vie. Aussi contradictoire, aussi déraisonnable que cela puisse paraître elle donne du sens à la vie. Un illuminé dirait que la mort c’est la raison de la vie. Incontestablement cela frise l’absurde, si ce n’est l’absurde.

L’Homme tout puissant qu’il est avec son esprit arrogant, sa science intarissable, son entêtement incessant à vouloir braver les mystères impénétrables de la Nature, ne parvient pas, malgré son incommensurable obstination à vouloir tout élucider, à se défaire de la Mort. L’Homme est condamné à vivre tout en convoitant le rêve chimérique de l’Etérnité.

Effectivement, vivre éternellement bannirait de la pensée humaine la notion de la mort. Mais alors, que serait une vie sans mort ? Que deviendrait un être qui débute et qui ne finit point ?

La réponse, sans aucun doute, restera un immense trou noir que chacun se hasardera à sonder en puisant au maximum dans son intelligence.

De ce fait, une infinité de réponses verront le jour aussi convaincantes que saugrenues les unes que les autres. Les débats fusionneront des quatre coins de la planète, se heurteront, s’enflammeront, s’admettront et ensuite coexisteront sans pour autant satisfaire tout le monde. Puis on se fatiguera forcément de ce débordement de réflexions, de méditations, à propos d’un sujet aussi ennuyeux que la mort.

Au fait, sachant que l’Homme se lasse et s’ennuie rapidement des choses de la vie, il n’est pas inimaginable de penser que le jour où Il atteindra l’éternité, Il se lassera vite de la vie et se morfondra ; c’est alors qu’Il regrettera la Mort.

Mourir c’est vivre.

HALIM

Sages Délires |
Les mots vainqueurs |
Le mystère du lapis-lazuli |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Il y a penser et pensées ...
| mademoisellec
| carnet de notes