Au nom du peuple…

300pxangelobronzino003.jpgAu nom du peuple …

Je me soulève, je me révolte, je m’insurge, je me bats, je m’indigne, je me plains, je m’expose au non du peuple.
Mais ai-je mérité ce privilège de parler au non du peuple ?
Si c’est le cas, alors, je peux fièrement oser parler au nom du peuple.
Seulement, comment savoir que je possède pleinement ce droit suprême qui me légitime un tel honneur de parler au nom du peuple ?
Une telle prérogative implique impérativement, de la part de toute personne qui souhaiterait parler au nom du peuple, de répondre dûment et justement à la question suivante :
Me suis-je soulevé, révolté, insurgé, battu, plaint, exposé contre moi-même ?
Si c’est le cas, alors, j’aurais le plein droit de parler au nom, non du peuple, mais en mon nom et celui de tous ceux qui m’ont conféré le droit de parler en leur nom, et pour ce, il faudrait qu’ils m’aient choisi et qu’ils m’aient autorisé à parler en leur nom.
Sans cela, il faudrait renoncer à parler au nom de qui que ce soit et se contenter d’exprimer sa façon de voir les choses sans pour autant oser attribuer tout au peuple.

Sages Délires |
Les mots vainqueurs |
Le mystère du lapis-lazuli |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Il y a penser et pensées ...
| mademoisellec
| carnet de notes