Douce Léthargie!

hippogriffe.jpg

DOUCE LÉTHARGIE!

Hippogriffe, dans mon rêve, hennit et battit d’ailes.
Jonché d’herbes olivâtres, pour selle, un dos blanc
A des rives occultes, me conviait et plus belles.
Bras et crinière unis, vers l’ombre, nous prîmes élan.

Ornaient un ciel noirâtre, ondulations bleuâtres,
Utopiques visions et espiègles diablotins!
Harmonie saisissante pour un univers d’astres:
abords de l’Inconnu; oracle de mon destin.

Surgit, soudain, des nuits, une aube majestueuse,
Et, ma monture, charmée, se fit respectueuse.
Demeurant subjugué, un cavalier niait!

Une chevelure mouvante puis un regard sublime,
Intangibles mais doux; furent son théâtre ultime:
Tant brillait le soleil;tant, yeux en peine, priaient.

B.HALIM

Laisser un commentaire